La chair: un autre ennemi

 

 

Beaucoup de chrétiens reconnaissent que nous sommes engagés dans un combat spirituel. Il est aussi fréquent d'entendre dans nos rassemblements la déclaration suivante : « Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Ephésiens 6:12).

En général ce verset est dit pour nous rappeler que nous luttons contre les puissances occultes, contre une organisation spirituelle satanique, contre les dictateurs invisibles qui, dans les ténèbres, veulent contrôler et régir notre monde, contre la légion des esprits démoniaques dans les sphères surnaturelles, véritables agents du quartier général du mal, et nous exhorter à la prière. Et puis nous oublions, et c'est souvent malheureux, le combat contre la chair.

J'ai constaté que dans les cercles charismatiques et pentecôtistes les gens s'attaquent beaucoup aux esprits méchants, parce qu'ils comprennent l'importance de ce combat, mais aussi parce que l'accent y est mis, et des fois exagérément. Le piège est qu'il y a un grand nombre qui sont charnels, non pas parce qu'ils doivent l'être mais parce qu'ils tiennent les démons uniquement responsables de tout ce qui leur arrive de mal dans le combat pour la vie éternelle.

 

La chair nous fait la guerre

Considérons maintenant ces paroles « Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme » (1 Pierre 2:11).

Si nous avons un ennemi farouche qui veut ravir le royaume des cieux, c'est bien la CHAIR.

La chair est la nature humaine, privée de l'Esprit de Dieu, dominée par les appétits qui assujettissent nos facultés intellectuelles, nos sentiments, notre volonté et aussi le corps. C'est notre MOI, incapable de faire du bien, de faire la volonté de Dieu. Elle est rebelle à l'Esprit de Dieu. « Car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu » (Romains 8:7-8).

Cette chair, cette puissance qui pousse au péché, existe encore chez le croyant et ne peut être améliorée ni sanctifiée. Elle est vraiment perfide et récalcitrante. C'est comme dans un arbre greffé. La vielle nature est encore là, mais il faut qu'elle soit dominée et assujettie à tous les prix.  « Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres » (Romains 7:18-23 LSG).

Ainsi la chair comme une branche méchante dans nos membres nous pousse à mener une vie immorale et mauvaise, à nous  conduire n'importe comment, à adorent les faux dieux et pratiquer la sorcellerie. Par la chair nous détestons les­ autres, nous nous disputons et sommes jaloux. Les hommes conduits par la chair se mettent en colère, cherchent à se faire voir, se divisent en partis et en ­groupes opposés. Ils veulent ce que les autres possèdent, ils boivent trop, ils mangent trop et­ ils font encore bien d'autres choses semblables.

Ce qui est fatal, c'est que ceux qui font ces choses-là n'auront pas de place dans le Royaume de ­Dieu (Galates 5:19-21).

Autant les démons veulent nous ravir notre vocation céleste, autant la chair veut nous en priver. C'est pourquoi l'apôtre Pierre nous exhorte "comme étrangers et voyageurs sur la terre "

Un voyageur et étranger n'adopte pas les coutumes et les habitudes des gens du pays dans lequel il est de passage. Les hommes de la terre vivent dans un système qui est le monde et dont le diable est le prince. Leurs coutumes et traditions sont contenues dans la constitution du royaume du diable qui est manifestée dans les œuvres de la chair. C'est pourquoi tous ceux qui vivent Selon la chair n'ont aucune part avec le royaume de Dieu dont Christ est le Roi. Rappelons aussi que ceux qui vivent par la chair renforcent l'autorité démonique sur leur vie et se rebelle contre Dieu.

 

Que faire donc de la chair ?

Rappelons-nous  des faits suivants :

  1. la chair est un ennemi
  2. la chair est présente en nous
  3. la chair lutte contre nous
  4. la chair est ennemie de Dieu
  5. la chair est perfide
  6. la chair ne peut être améliorée, ni sanctifiée
  7. la chair est un moyen du diable pour la tentation
  8. la chair est un allié du diable
  9. la chair accroît la puissance et l'autorité du diable
  10. la chair ne se soumet jamais à Dieu
  11. la chair conduit à la mort
  12. la chair est un ennemi vaincu par Christ.

 

Avoir la foi

« Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché » (Romains 6:6) 

L'espoir du croyant c'est de savoir et de croire que la chair est déjà vaincu par le Christ à la croix. Depuis que le christ est mort pour le croyant le pouvoir du péché a été totalement anéanti et la chair a été crucifiée avec lui. Cette délivrance du pouvoir de la chair s'obtient par la foi en l'œuvre parfaite du Christ à la croix. Le croyant doit avoir une confiance totale en Christ en fait sienne la victoire du Christ.

 

Exercer sa volonté

Le Christ a accompli pour nous ce que nous ce que nous ne pouvons faire. Maintenant le croyant a une responsabilité vis-à-vis de l'œuvre du Christ. Il y a sa volonté personnelle qui doit s'y impliquer. Autrefois, il était esclave du péché. Il ne pouvait décider avec lucidité de suivre Dieu. Maintenant le Christ l'a affranchi. Il a un devoir : il doit accepter et intégrer en lui la vérité selon laquelle le péché n'a plus de pouvoir sur lui. « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs » Galates 5:24. Rien ne dit que la tache sera facile, car c'est un combat. Nous sommes en guerre contre les agressions de notre chair. Ce combat est tellement violent que nous pouvons y laisser notre vie. Ce fut le cas de Jésus. Et la Bible nous dit : « Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché » (Hébreux 12:4).

 

Marchez par l'Esprit

« Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair » Galates 5:16. Si nous nous livrons par la foi et l'obéissance au Seigneur qui fait de nous son temple, l'Esprit manifestera sa victoire sur la chair et portera son fruit à la gloire de Dieu. Le regard du croyant doit demeurer fixer sur les choses spirituelles. Il en a la capacité parce que l'esprit du Christ, qui a crucifié la chair, est en lui !  « Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas » (Romains 8:9). Alors, « revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises » (Romains 13:14) 

 

Un avertissement

« Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez » (Romains 8:13) 

 

 

 



05/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 252 autres membres